• Quand les sexistes s'excitent


    ... Et nous font déprimer pour la journée.

    Me rendre seule à la Braderie de Lille est toujours pour moi l'occasion de passer le temps que je veux à explorer chaque stand tout en me faisant aborder par moult voyants africains, témoins de Jéhovah au regard illuminé et autres broutards arriérés qui croient bon de m'attirer à eux en braillant des « nymphoooo » à qui mieux mieux (je ne vois personnellement en quoi mon apparence ou ma tenue pouvaient susciter un tel qualificatif, à croire que le fait d'être sans propriétaire et burqa fantômatique suffit à me classer dans cette catégorie on ne peut plus arbitraire). Bien que je ne m'y fasse toujours pas, je vous passe l'habituelle « Eh, y a d'la moule, ici ! » proférée par de délicats touristes en mal de reconnaissance pour vous parler de ce bradeux altier et somme toute tellement abject qu'on se demande si l'on ne cauchemarde pas rien qu'en l'observant trois minutes. Vous savez, ce genre de type si fier de sa petite personne qu'il en oublie le reste du monde et qui se plaît toujours à monologuer des âneries à longueur de temps pendant que Bobonne s'occupe de la monnaie et répare les pots cassés (c'était le cas de le dire dans un tel contexte). On en a tous/tes, je pense (et malheureusement), connu au moins un dans notre vie.

    Cet énergumène était donc en train d'emmerder une dame sous couvert de drague, mais celle-ci, ô surprise, avait un peu plus de répondant qu'un mollusque bivalve comestible et dépendant de son rocher. « Je ne veux pas de vous », a-t-elle alors répondu calmement, mais fermement, à l'importun.

    Ce qui, bien évidemment, ne plut pas à cet excité, qui répondit alors : « T'as tort, ma caille, tu verrais comment qu'chuis bien monté » suivi d'un tristement mémorable : « Je vais te la mettre dans la bouche, moi, ça t'fermera ta grande gueule ! »

    [...]

    Evidemment, je n'en revenais pas. Et d'avoir entendu ce crétin fini proférer une pareille chose en toute impunité, et de constater qu'autour de moi... Tout le monde riait ! Un grand moment de solitude comme je n'en avais plus l'habitude, en somme. Mon « Ah, superbe » ironique et timide fut totalement englouti par les rires gras.

    La voisine de stand de ce crétin fini a fini par lâcher, en faisant mine de s'esclaffer, un : « Ah, il est infernal, plusieurs jours qu'on le supporte !» (ha, ha). La peur de « faire des histoires », évidemment, était sous-jacente. Alors on tolère, même si tout le monde sait que l'hilarité est feinte, et que l'autre phallocrate de mes deux ovaires a bel et bien agressé (même de loin, quelle franchise au passage) verbalement une femme qui a eu l'outrecuidance de lui résister. Bref, encore un qui a su clouer le bec à tout le monde en procédant par intimidation sexiste. Je n'étais que de passage, mais qu'est-ce que doit se permettre ce déchet, à longueur de journée ? Je n'ose même pas l'imaginer...

    À celles et ceux qui prétendent que le machisme est mort, je vous conseille de sortir un peu, rien qu'un peu. Mais qu'on ne vienne en tout cas surtout pas me dire que ce que je raconte n'est finalement pas bien grave, et qu'il s'agissait juste d'humour, ou de « second degré ». Ces tares ont assez de droits comme ça. Trop, même. Et je m'en veux de ne pas avoir su intervenir comme il l'aurait fallu, quitte à me faire rabrouer par tous/tes ces lâches et collabos.


  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Septembre 2007 à 22:53
    Sexisme
    Ne vous en voulez pas, vous avez déjà exprimé votre mépris, contrairement aux bourrins qui riaient grassement... Quoiqu'un "c'est pas avec sa taille que ça va m'étouffer" ou un "encore faudrait-il que tu la retrouves" m'aurait bien plu ^^ Serait-ce rentrer dans leur jeu? Arf... Sexiste, gare à vous, on rendra les coups!! Et ce genre de comportements régressifs commece à se faire entendre chez les femmes, dans des associations plus misandres que féministes, lamentable. On n'est pas sorti de l'auberge, comme on dit!
    2
    Dimanche 2 Septembre 2007 à 00:19
    arg
    Pauvre Chaminou... et les autres femmes aussi. Je commence à me rendre compte de tout ça...
    3
    Lundi 3 Septembre 2007 à 12:24
    foutu moule
    heureusement on vieillit et on nous fout la paix, ... malheureusement on voit comment les jeunes, la génération de nos filles, se font agresser. ET pour ça, ben on lutte. Courage Chaminou, j'ai bien pensé à toi lorsque j'ai entendu sur France Info que c'était la grande braderie... tiens il y faudrait un stand féministe ;o) les moules sortent de leur coquille ^^
    4
    Lundi 3 Septembre 2007 à 18:34
    Ce sentiment de n'être qu'un objet à violenter...
    ... Ne vient pas par hasard, tout comme certaines insultes. Merci à vous, et particulièrement à toi, Emelire, de continuer le combat pour que nous puissions tout simplement vivre en PAIX. Un stand féministe ? Peut-être nous serions-nous fait-e-s agresser bien davantage, vus certains cas présents ce Week-End. Mais cela me semble de plus en plus nécessaire, cependant : canaliser les pires phallocrates (au lieu d'être complices) et sensibiliser les autres, qui ont tout à y gagner, au final. Je voudrais trouver des moyens efficaces pour m'y prendre correctement, j'avoue que ça me travaille sans cesse (forcément, des anecdotes dans ce genre, j'en ai toutes les semaines ! :o(). Sinon, ma journée du dimanche fut clémente, et j'ai fait pas mal d'affaires plutôt incroyables ! ;o) Bises et à bientôt !
    5
    Lundi 3 Septembre 2007 à 23:02
    (fait chier qu'on doive saisir absolument un sujet)
    eh ben charmant le crétin.. j'te jure y'en a qui ont vraiment pas de cerveau, qu'ils tentent leur chance, passe encore, ms il pourrait avoir l'intellignce de laisser tomber ss insister, ms non faut qu'ils s'enfoncent ds leur connerie, a défaut de s'enfoncer ds autre chose..
    6
    Fabrice
    Samedi 8 Septembre 2007 à 12:04
    tenter sa chance
    "Qu'ils tentent leur chance" (ou pas) n'est pas la question, on peut le faire avec tact et politesse. Et accepter un refus est le minimum du respect.
    7
    Samedi 8 Septembre 2007 à 13:48
    Ce n'est pas la question, me semble-t-il, car...
    De toute façon, il ne voulait évidemment pas tenter que ce soit, juste asseoir sa domination devant les badauds témoins (dont je fus). Il me semble même que cette femme ne se baladait pas seule...
    8
    Lundi 10 Septembre 2007 à 15:16
    décérébrés...
    Qui insulte une femme en tant que femme insulte toutes les femmes : il va bien falloire que ça rentre dans la tête des gens ! ça m'est arrivé de me faire accoster de cette façon, il y en a qui ont la tactique de dire que de toutes façons "tu es moche" (une fois que ces pauvres petits sont dégoutés d'avoir été jetés)... les mâles qui ont besoin d'écraser de la femelle pour se sentir exister sont peu sûrs de leur virilité : on ne devrait pas en avoir autant peur. (mais je sais c'est facile à dire...)
    9
    Jeudi 13 Septembre 2007 à 20:08
    l'égalité mais aussi la différenciation
    un petit coucou en passant, très bien écrit ton blog, très sensible simplement je me pose toujours une question qui n'a pas de rapport direct avec l'article ci dessus : Faut-il détruire les conditionements ou simplement les faire évoluer ? les approches destructrices me rebutent toujours : il est important de promouvoir l'égalité et le respect entre les sexes mais il me semble que la différenciation homme/femme choisie et non subie (à chacun de faire comme il veut) est source de richesse... donc je me permets de te faire la bise...
    10
    Vendredi 14 Septembre 2007 à 01:36
    Dissimilitudes ?
    Merci à toi, Meissier51. Oh, un conditionnement reste un conditionnement, mais à défaut de vouloir ou de pouvoir, plutôt, le démolir, on peut toujours en prendre réellement conscience et éviter ainsi de tout attribuer à la "nature" (comme diraient certain-e-s ;o), soit à l'inaliénable. Sinon, les différences culturelles entre hommes et femmes ne me semblent pas essentielles à quoi que ce soit (sinon à un système bien huilé ainsi qu'aux firmes à qui cela profite, par exemple), en revanche, la culture de la personnalité suivant chaque individu-e, et ce quelque soit son sexe / genre, me semble beaucoup plus intéressante à déployer. Le "faire ce qu'il/elle veut" est évidemment tout à fait louable, encore faut-il donc inviter certaines personnes à l'exercice délicat qu'est la déconstruction des stéréotypes sexistes. Car m'est avis que bon nombre de personnes ignorent parfois que leurs aptitudes, goûts et traits de caractère sont en grande partie formatés...
    11
    Fabrice
    Vendredi 14 Septembre 2007 à 11:53
    richesse ?
    meissier51 à écrit : "mais il me semble que la différenciation homme/femme choisie et non subie est source de richesse..." > La vraie richesse, c'est choisir sa "différenciation" en fonction de son individualité. Et non pas en fonction de sa couleur de peau, sa religion ou de son sexe.
    12
    Vendredi 14 Septembre 2007 à 20:49
    couleur de cheveux et conscience de son sexe incomparables
    mais le sexe qui te caractérise pas mal physiquement quand même (ça me paraît évident) et la religion font partie de ton individualité... je suis bien d'accord que la couleur des cheveux ou la couleur de peau qui sont des caractéristiques bien superficielles ne peuvent te servir à fonder ton individualité mais pour moi ça n'est en rien comparable.
    13
    Fabrice
    Vendredi 14 Septembre 2007 à 22:35
    Bilvesées
    Les juifs sont radins, les asiatiques fourbes, et les femmes vénales. C'est normal, on se sert différemment de nos cerveaux, ils sont d'ailleurs radicalment différents, tout le monde le sait d'après une étude scientifique... Hu hu. Pour moi, toutes âneries sont bien comparables.
    14
    Mercredi 19 Septembre 2007 à 14:00
    différent-e-s mais ... =
    Pour répondre sobrement à Meissier51 je dirais - au-delà du débat sur la déconstruction des stéréotypes ou non (effectivement notre construction a été bâtie sur ces stéréotypes en grande partie, avec des résultats plus ou moins probants... donc quelle est notre "vraie personnalité" n'est sans doute pas une question facile à répondre ! ... - L'important à mon sens est que différence ne doit pas signifier inégalités. Or, actuellement, le féminin est subalterne. (féminin sexe ou féminin goûts ... tout ce qui est connoté féminin est subalterne du point de vue social). Or différence ne devrait pas signifier inégalité de traitement.
    15
    Dimanche 23 Septembre 2007 à 19:08
    hey
    coucou désolée pr la rareté de mes nouvelles, et mon coté silence radio en ce moment, beaucoup de choses se passent, ms vala, à quand un nouvel article ;) ? biz'
    16
    Dimanche 23 Septembre 2007 à 19:18
    Egalité des droits, pas identification
    Inégalités de traitement : le problème est là, et lorsqu'on le soulève, d'aucuns ne manquent pas de nous dire que "le monde serait si triste si tout le monde était pareil"... Or, nous ne souhaitons évidemment pas le clônage, mais la diversité, et ce sans prendre systématiquement en compte le paramètre sexe / genre... Tu vas bien, Laurianne ? J'aurai tes copies doubles et ton brouillon dès jeudi. Sinon, j'ai des tas d'idées d'articles en tête, mais je n'arrive pas encore à les mettre en place. A bientôt !
    17
    Lundi 8 Octobre 2007 à 19:51
    ...
    Un bisou réconfort en passant...
    18
    Mardi 9 Octobre 2007 à 02:29
    ¤
    Merci Samie. Heureusement que vous êtes là, féministes humanistes ! J'avoue connaître parfois, et sur le coup, un grand sentiment de solitude face à ce genre de désolant tableau (pour ne pas dire "croûte"...).
    19
    Jeudi 18 Octobre 2007 à 13:37
    Bravo
    Quelle plume! J'ai vraiment aprécié ton article, tu exprimes avec beaucoup d'humour et de rancoeur ce que je ressens quand je vais au marché ou autre terrain de chasse similaire où on se retrouve bien malgrés nous, telles des proies vivante. J'en ai déjà entendu des énormités et si j'ai le malheur de rétorquer, les insultes ça valse. Pour ce genre de débil une femme ça ne doit pas l'ouvrir, pour m'être rebellée une fois, le type m'a pris a la gorge, son égo devait en avoir pris un coup...enfin, je m'en sors toujours "bien" et avec les années j'arrive a avoir la répartie adéquate...parfois je dois m'écraser je n'ai pas le choix ... mais j'en suis bien triste NON le machisme n'est pas mort!
    20
    Jeudi 18 Octobre 2007 à 15:43
    Oui...
    ... Nous devons nous battre pour un respect qui devrait aller de soi. C'est ce que je me dis encore chaque jour ! Allez, courage, ne fuyons pas pour une poignée de machos, nous avons autant le droit qu'eux de nous balader dehors. Et merci d'apporter ton témoignage !
    21
    snoopy_is_back
    Vendredi 19 Octobre 2007 à 19:23
    woin cé trop tristeuh
    Woin sniff bouhh :\\\'(( Que les femmes sont-elles si tristes dans ce Monde si cruel et si injuste :(( où règne la phallocratie des méchants males sexistes! J\\\'ai trop envie de pleurer lorsque je pense à tous ces sales types qui passent leur temps à rabaisser les femmes, à les mépriser, à les violenter, ces petites françaises qui n\\\'avaient rien demandé, meme pas venir au Monde ^^ Franchement, castrons tous les males de la planete comme ca le pb sera résolu, fini les gros lourds à cerveau reptilien dont le seul passe-temps est de demander à la femelle oprimée si elle veut copuler avec lui ! Battons-nous! Sus aux phalli !!!
    22
    snoopy_is_back
    Vendredi 19 Octobre 2007 à 19:24
    woin cé trop tristeuh
    Woin sniff bouhh :\\\\\\\\\\\\\\\'(( Que les femmes sont-elles si tristes dans ce Monde si cruel et si injuste :(( où règne la phallocratie des méchants males sexistes! J\\\\\\\\\\\\\\\'ai trop envie de pleurer lorsque je pense à tous ces sales types qui passent leur temps à rabaisser les femmes, à les mépriser, à les violenter, ces petites françaises qui n\\\\\\\\\\\\\\\'avaient rien demandé, meme pas venir au Monde ^^ Franchement, castrons tous les males de la planete comme ca le pb sera résolu, fini les gros lourds à cerveau reptilien dont le seul passe-temps est de demander à la femelle oprimée si elle veut copuler avec lui ! Battons-nous! Sus aux phalli !!!
    23
    Dimanche 21 Octobre 2007 à 23:58
    N'importe quoi...
    Ca fait plus de 200 ans que des énergumènes dans ton genre caricaturent de façon ridicule les propos des féministes. Bref, cela devient plus que lassant. Je parle d'une agression, pas d'une gue-guerre des sexes, et si tu avais un minimum d'ampathie, tu aurais pu comprendre : aimerais-tu être ainsi l'objet d'insultes (et ce quel que soit ton sexe/genre) d'un abruti mal élevé ? Ca m'étonnerait.
    24
    Lundi 22 Octobre 2007 à 20:50
    Snoopy (j'espère qu'il ne s'agit pas du vrai)...
    ... Se victimise, mais par ce biais là c'est bel et bien moi qu'il cherche à castrer verbalement. En revanche, personne ici n'a parlé d'émaculation (et ce même pour ce crétin qui se croyait tout permis), ou même de vengeance.
    25
    eve
    Jeudi 25 Octobre 2007 à 12:33
    superbe!
    Il y aura toujours des connards de ce genre qui se croient plus fort envers la femme car à mon avis trop frustré dans son moi personnel,une façon de se venger de ce qu'il n'obtient sûrement pas dans la vie...Pas fréquentable des mecs pareils...D'ailleurs la plupart se drogue ou picole....Ils se figures sûrement que ça les rend hyper fort...bref!des nuls à chier....(d'habitude je suis toujours extrèmement pôli!)Mais ça fait du bien de dire ce qu'on pense...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :