• Quatre ans plus tard...



    Si on peut plus faire confiance
    A celui qui mène la danse
    Si on doit se protéger
    Pour quelques secondes damnées
    Mais pourquoi
    À moi
    Ces cadavres exquis
    Te pourriront la vie
    Ces jumeaux oubliés
    Recrachés

    Si ton sang pourrit sa terre
    Si tes discussions l'atterrent
    Un instant
    Sans voix
    Exprimer ce que tu r'ssens
    À un mort-né qui s'en fout
    De toi, de tout

    Si t'as cru bon d'oublier
    De dire qu'c'était pas grand chose
    Que tout peut recommencer
    Faudrait peut-être expliquer
    Aux autres,
    Aux autres,
    Que t'es là
    Que tu vis, que tu parles
    Que t'as souffert, bientôt
    Les deux jambes écartées
    Sur un linceul
    Frigorifiée
    Banalisation
    De ces actes de violence
    Celui qui m'nait la danse
    Il a pas fait exprès
    Il se dit qu'il s'en fout
    Il n'est même pas venu

    Quand t'es seule pour parfaire
    Cette existence de morts
    Tu t'dis tout est à r'faire
    Lui il dort.
    Les passions,
    Connaît pas,
    On t'les l'a arrachés
    C'est comme ça (...)


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Mars 2007 à 14:26
    tristesse
    et moi qui allait te demander si tu allais bien ? ;o) remarque on a le droit d'éclater de rire mÃême dans le noir ou de rester triste au soleil ... c'est sur le viol et le sida sur l'avortement ou les grossesses non désirées ? à  bientôt ...
    2
    Fabrice
    Lundi 5 Mars 2007 à 15:36
    IVG
    il m'a fallu une deuxième lecture, mais, et mainteant j'en suis certain, le sujet est l'avortement.
    3
    Mardi 6 Mars 2007 à 10:17
    IVG
    Oui Fabrice je pense que tu as raison...
    4
    Mardi 6 Mars 2007 à 16:22
    Oui...
    ... C'est bien ça. Ce texte, daté de 2002, a malheureusement été détourné par certains groupuscules dont j'avais parlé sur mon précédent blog. Sinon, ça va bien, il s'agissait juste d'une re-prise de conscience pour moi fort utile. & (rien à voir ou presque) je me rends à Paris comme prévu en dépit des dernières informations assez litigieuses, dirons-nous.
    5
    Mercredi 7 Mars 2007 à 16:59
    dur sujet
    qu'est celui de l'avortement, j'ai encore un peu de mal avec ce sujet car chez nous c'est mal vu, mais bon. Ce texte t'est il personnel, cela reflète t il une partie de ta propre vie ?
    6
    Mercredi 7 Mars 2007 à 23:49
    Pro-choix ;o)
    Oui, je comprends, il y a encore beaucoup de pays où l'avortement est très mal vu, pourtant mieux vaut (même si ce n'est jamais très drôle, je peux te le certifier :o() éviter, si accident il y a eu, de donner naissance à un enfant NON désiré. Ici, nous avons le choix de la décision, c'est important, je trouve (et ça nous évite d'aller le faire à l'étranger dans des conditions déplorables). Ce témoignage est mien, j'ai avorté il y a un peu plus de quatre ans, à deux mois de grossesse et sous anesthésie locale. Mais je ne regrette rien. J'avais juste besoin de témoigner un peu.
    7
    Jeudi 8 Mars 2007 à 10:47
    eh oui...
    je comprends un peu la noirceur de ton texte Chaminou. Pour moi ce n'est pas tant l'avortement est-il ou pas une bonne chose qu'il faut poser... (pour répondre un peu à Sergueï) c'est un moyen, une solution apportée aux femmes "au cas où". Une société qui considère la femme comme une humaine à part entière se peut pas, ne doit pas l'abandonner aux aléas de la vie, de la ""nature"". Cette société doit metttre tous moyens scientifiques, sociaux, éducatifs ... pour la qualité de vie de ses citoyen-ne-s, ainsi ses enfants seront désirés.
    8
    Flou
    Vendredi 9 Mars 2007 à 19:45
    oh...
    Désolé d'apprendre ça... Autrement, la poésie, j'ai du mal à la comprendre, mais j'ai souvent du mal avec les poésies, donc bon.
    9
    Vendredi 9 Mars 2007 à 22:09
    :)
    Ma fois, apres votre passage, sur mon blog, et votre réaction, je n'ai pu m'empecher de passer par ici. Un bien joli texte.
    10
    Samedi 10 Mars 2007 à 15:31
    Beaucoup d'implicite...
    ... Via cet écrit qui fut par ailleurs détourné pour cause de méconnaissance du contexte. Merci à vous entouka, & à bientôt !:o} Un Cha en partance*
    11
    Mardi 20 Mars 2007 à 17:24
    Bonjour, Cha*,
    très beau, ton texte. Faudrait le faire lire à pas mal de râleurs qui ne veulent rien entendre, ces temps-ci. J'entends, atterrée, de tels arguments diaboliques contre l'avortement. Bien amicalement à toi.
    12
    Jeudi 22 Mars 2007 à 18:00
    Bisque, bisque rage (ô, des espoirs !)...
    C'est vrai, Cosmic. J'observe cela aussi. Restons vigilantes & ne prenons rien pour acquis. Nos corps sont à NOUS, tout simplement. Merci pour vos comment-taire-s, merci d'être là. Vous me rassurez.
    13
    BLC
    Lundi 2 Avril 2007 à 20:58
    tiens...
    gt jamais venue par ici.. trés sympa... plein de rage et d'amertume aussi.. tiens tiens.. biz à toi et repose toi bien cha'
    14
    Mardi 3 Avril 2007 à 00:06
    Oui...
    C'est mon 87664574ème blog. ;o) Merci beaucoup & bonne semaine à toi (je reviens en principe dimanche sur notre Métropopole à dorer) !
    15
    Flou
    Vendredi 13 Avril 2007 à 12:50
    détournement de textes et d'images
    "Beaucoup d'implicite via cet écrit qui fut par ailleurs détourné pour cause de méconnaissance du contexte" > Tout ce que tu fais est détourné ou quoi ?
    16
    Vendredi 13 Avril 2007 à 17:58
    Détournement de majeure
    Eh bien, disons que lorsqu'on est un peu jeune & naïve, on ne se rend pas compte de la portée que peuvent avoir certaines choses, bref, on ne se méfie pas assez. Un grand classique, je pense. Et ça nous fait la l'çon (ou pas ;o)), comme dirait l'autre.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :