• Qui est plus apte à décider du nombre de vos enfants ?

    ¤ Le pape qui n'en a jamais eu

    ¤ Le président qui a de quoi élever les siens

    ¤ Le médecin qui respecte plus la vie d'un fœtus que celle d'une femme

    ¤ Votre mari qui leur fait guili-guili le soir en rentrant

    ¤ Vous qui les portez et les élevez ?

    (Questionnaire repris par des féministes. Source : Perturbation, ma sœur)


  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Décembre 2007 à 00:27
    Radical,
    ce questionnaire. Mais, chère Cha, la question du serment d'Hippocrate se pose, et je ne pense pas du tout qu'il faille la négliger, dans la mesure où un médecin a le droit d'avoir de la vie une conception en désaccord total avec l'idée de l'aspirer brutalement, je comprends ça. De même que celle, non du pape, mais de ce que l'on sent battre en terme de fureur animale. L'ivg, pour lequel je persiste à affirmer qu'il faut se battre, ne saurait être réduit à un choix égal à celui d'une consommatrice répondant en termes négatifs ou positifs aux stimulis incontournables de la religion, de l'éthique, des pressions familiales et sociales. Avorter légalement est une protection indispensable, effectivement, par égard et devoir envers les femmes, mais en aucun cas je ne parviendrai à considérer cet acte comme anodin et relevant d'une décision prise "après-plaisir", comme on fume une clope. Pourtant, je défendrai toujours cette nécessité douloureuse. Bien à toi.
    2
    Flou
    Lundi 17 Décembre 2007 à 12:47
    yeh yo
    J'aime bien ce texte, je le trouve bien tourné.
    3
    moi
    Mardi 18 Décembre 2007 à 09:32
    hum
    J'aime bien le guiliguili ;) Cosmic, je ne crois pas que le texte dise que l'avortement est un acte anodin (je suis d'accord avec ce que tu dis Cosmic, c'est une nécessité et pas un acte léger)... c'est vrai aussi qu'on culpabilise beaucoup trop les femmes qui le pratiquent et que j'y vois parfois une façon de les contrôler ou de les dévaloriser. Bien à toi aussi Cha.
    4
    Jeudi 20 Décembre 2007 à 20:12
    J'ai lu par hasard
    un vieux post d'un blogueur apparemment disparu - paix à son âme et, surtout, à ses dames, miouf miouf - dont le discours est tellement misérable sur le sujet que je lui aurais bien fait un sort si j'avais été plus en verve. Il faudra essayer, un de ces quatre. Tu vas adorer sa rhétorique où les femmes du Planning familial sont des "salopes communistes". C'est tellement misérable que ç'en est presque drôle.
    5
    Vendredi 21 Décembre 2007 à 20:21
    Ah oui, effectivement...
    Encore un qui devait avoir peur de ces suppôts de Satan (à l'eucalyptus ?) qui ont l'outrecuidance de vouloir être maîtresses de leurs propres corps... Pôv chou, je crois que je vais pleurer.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :